lundi 20 juin 2016

lanterne bleue

Une lanterne bleue qui éclaire ce petit coin de table
LE BLEU DU SUD

CE BOUQUET DE PENSEES QUI ECLAIRE LE JARDIN 
BONNE JOURNEE

samedi 18 juin 2016

assemblage

Quand l'envie d'assembler , de reconstituer des éléments épars voilà ce que cela donne ...une galerie de portraits , de mains en vrac mais assemblés quand même !
Il y a de très jolis assemblages , je vous laisse découvrir
 

Alfonso A. Ossorio, 1967

Louis Pons – Assemblage

 Matisse

PICASSO

D' autres très drôles 


vendredi 1 avril 2016

Renouveau

en ce 1er Avril , besoin de renouveau
est-ce le printemps ? est-ce le soleil ?
ou tout simplement une envie irrésistible de se sentir Autre !

Femme arbre : 
ou
en noir et blanc : dualité ou harmonie et alliance des contraires ? 
mon coeur balance  ...
pas trop longtemps 
la 3éme voie me ressemble mieux 
Bonne journée !

mercredi 4 novembre 2015

Prendre racine

Le titre m'est venu spontanément , je ne savais pas qu 'une chanson portait ce titre ......

Calogero - Prendre racine - YouTube

https://www.youtube.com/watch?v=X-dJ3gsFImk

C'est pas très loin de la ville
C'est pas plus grand qu'un coeur tranquille
C'est nos racines
Vouloir toujours cacher aux autres ses failles
Avoir l'envie que quelqu'un d'autre s'en aille
Avoir peur de revenir
Avoir peur de devenir
On peut s'aimer, se désaimer,
On ne ressemble qu'à ce qu'on fait
On peut rêver, se réveiller,
On est semblable à ce qu'on est

Tous les soleils des mois d'août
Le manque de ce qui fait ce qu'on est
L'absence de tout
L'absence de nous

Vouloir toujours cacher aux autres ses failles
Avoir l'envie que quelqu'un d'autre s'en aille
Avoir peur de revenir
Avoir peur de devenir

On peut s'aimer, se désaimer
On ne ressemble qu'à ce qu'on fait
On peut rêver, se réveiller
On est semblable à ce qu'on est

On ne ressemble qu'à ce qu'on fait

On peut s'aimer, se désaimer
On ne ressemble ... qu'à ce qu'on fait
On peut rêver, se réveiller
On est semblaaaable à ce qu'on est ...
peinture : prendre racine (acrylique , collage )



lundi 2 novembre 2015

Vent violent et étonnement

Quelle différence entre hier et aujourd'hui !
Un vent violent souffle sur les P . O. en ce moment donc pas de marche ....


alors je regarde d'anciennes esquisses et je suis étonnée ..... par l' utilisation de l'encre ????

ce n'est plus ce que je fais maintenent mais plutôt cela 
à la fois homme et singe mêlés
ou arbre à têtes 
rien à voir avec Avant !



dimanche 1 novembre 2015

chemin du retour

Après une semaine bien chargée en émotion artistique et humaine 
l'envie de prendre du recul ,d' un peu de calme 
Quoi de mieux que de prendre le chemin des écoliers tranquillement avant de rentrer ?

Des "baignoires" où se baigner l'été quand il fait chaud 



Du minéral et ses couleurs changeantes avec le soleil

De la vigne après vendanges et en automne 
et une cave qui a bien besoin d'être soutenue  à Tuchan
Pour finir un arrêt repas à Cucugnan 
à l'auberge du vigneron 

http://www.logishotels.com/fr/restaurant/auberge-du-vigneron-2585
Puis retour chez soi




samedi 24 octobre 2015

LA MARCHE

Un mal nécessaire ou un bien ? 

Parfois il suffit de peindre et de laisser éclater sa joie , ses envies ....et l'imaginaire fait le reste

 marcher
 

vendredi 23 octobre 2015

marcher

Marcher est un acte salutaire me dit-on ! Pour survivre , vivre , se tenir en bonne santé , maigrir, se tonifier etc...Oui bien sûr 
Mettre un pas devant l'autre  et avancer sur le chemin
chemin solitaire ou pas ? Parcours initiatique

les 3 marcheurs : collage papiers et peinture acrylique
elle marche : peinture
L’ethnologue André Leroi-Gourhand écrivait dans Les racines du monde : « L’espèce humaine commence par les pieds. »  « Je marche donc je suis » : c’est enfin ce que dit l’homme qui, larguant pour quelque temps les amarres de sa vie sédentaire, se confie à la route. Les sondages auprès des pèlerins le prouvent : dans les périodes de fracture (deuil, séparation, maladie, chômage, retraite), la marche est salutaire. 
mais hélas je ne suis pas adepte de la marche celle qui  me permet de me déplacer facilement d'un point à un autre , je préfère celle symbolique de notre vie spirituelle qui pénètre notre existence; elle  peut nous et se  transformer par la marche vers l'éveil , vers Nous !
En fait il n'y a plus rien d'ordinaire, mais tout à un sens.
 

mercredi 14 octobre 2015

Du retard

Oui pas mal de retard sur ce blog !
je n'ai pas écrit depuis des lustres 
un peu de lassitude peut-être ou bien pas d'inspiration ...
mais aujourd'hui l'envie repart
 je vais essayer de me rattraper 
 les vacances en Auvergne pour fuir la foule 
et retrouver le silence des forêts de sapins
peindre aussi

la Vie
 
 une autre forêt  ensoleillée   
    

samedi 20 juin 2015

regard -étonnement

Tiens mais que fait celui qui arrive sur la droite du tableau ? 
étonnement ? ou interrogation ? 
ou juste surprise ? 
 Peinture acrylique 50x65
" C'est, en effet, l'étonnement qui poussa, comme aujourd'hui, les premiers penseurs aux spéculations philosophiques. Au début, leur étonnement porta sur les difficultés qui se présentaient les premières à l'esprit; puis, s'avançant ainsi peu à peu, ils étendirent leur exploration à des problèmes plus importants, tels que les phénomènes de la Lune, ceux du Soleil et des Étoiles, enfin la genèse de l'Univers. Or apercevoir une difficulté et s'étonner, c'est reconnaître sa propre ignorance (c'est pourquoi même l'amour des mythes est, en quelque manière, amour de la Sagesse, car le mythe est un assemblage de merveilleux). Ainsi donc, si ce fut bien pour échapper à l'ignorance que les premiers philosophes se livrèrent à la philosophie, c'est qu'évidemment ils poursuivaient le savoir en vue de la seule connaissance et non pour une fin utilitaire. ....."

Aristote

Mathieu :" Réfléchir pour s’améliorer". Envisager puis changer de direction, parcourir la toile.
Ne plus admettre la norme, la théorie, sortir du format, réfléchir et expulser son envie animale & sauvage.
"Effleurer et érafler" la peinture authentique & primitive, dénuée de toute ostentation.
"Entrez dans les entrailles de la nature humaine ..., sondez les tourbillons des profondeurs, l’espace dégagé de tout contrôle.
"La couleur irise la lumière et réfléchit dans vos yeux ....

MC MATHIEU

BACON
 
 Gustave COURBET
avec son regard qui fascine 
 
Lucien FREUD
Durant toute sa vie, Freud a réalisé de très nombreux autoportraits . On retrouve son regard scrutateur, intense, cruel, jamais complaisant.
 "Qu'est-ce que j'attends d'un tableau? Qu'il étonne, trouble, séduise, persuade."
Bonne journée !